Coop à l’ÉNA : « Nous faisons la différence dans la vie des étudiants »

Ouvert en 1979, le point de vente de l’ÉNA (École nationale d’aéronautique) représente aujourd’hui près de 8% du chiffre d’affaires total de la Coop Édouard-Montpetit. Desservant une communauté collégiale d’environ 1000 étudiants, il a su s’adapter aux besoins spécifiques de ses membres.

Rencontre avec Josée Grégoire, directrice générale de la Coop Édouard-Montpetit, et Andrée Martin, gérante St-Hubert

Quel est le profil des étudiants de l’ENA ? En quoi est-il spécifique ?

Josée Grégoire Si l’on fait une moyenne, les étudiants sont plus âgés que sur le campus de Longueuil. Pour beaucoup, il s’agit d’un retour aux études ou d’une réorientation de carrière.

Andrée Martin Ils n’ont pas forcément un parcours linéaire avec un passage du secondaire au collégial. Certains ont travaillé, d’autres sont allés dans un autre collège et à 25-30 ans ils décident de venir à l’ENA. La plupart sont des passionnés de l’aéronautique depuis qu’ils sont tous petits.

Aujourd’hui, l’ENA compte entre 950 et 1000 étudiants. Ce nombre chute depuis les attentats du 11 septembre 2001…  avant 2001, ils étaient plus de 1500

Josée Grégoire Ça a eu un effet dévastateur sur l’industrie aéronautique qui est très importante au Québec. Les gens n’ont plus envie d’embarquer dans 3 – 4 années d’études quand ils entendent parler de mises à pied dans ce secteur.

Comment s’adapte la Coop dans un secteur aussi spécifique ? Quels types de produits sont mis en avant ?

Andrée Martin La population étudiante est majoritairement masculine ce qui nous oblige à avoir une approche différente. Nos choix de couleurs ou de produits sont plus « conventionnels » mais nous faisons des tentatives. Nous travaillons à offrir d’autres choses comme le coin cadeau. En termes de littérature, même si nous vendons surtout du scientifique, il arrive que nous vendions des nouveautés. Ce n’est pas le plus gros de nos ventes mais cela se vend bien quand même.

L’approche est aussi différente dans les relations avec les étudiants. Elle est plus intime. Je me rappelle plus facilement de leur nom. Le fait que nous soyons implantés à l’agora nous confère une place centrale. Les gens viennent nous demander des choses qui parfois n’ont pas de rapport avec la Coop, par exemple sur les crédits d’impressions. Ils ont le réflexe de venir nous le demander.

La Coop situé sur le campus St-Hubert ÉNA a ouvert ses portes en 1979. Elle dessert aujourd’hui une communauté collégiale d’environ 1000 étudiants.

S’adapter c’est aussi prendre en compte la réalité géographique de ce campus situé un peu à l’écart. Vous avez par exemple mis en place un point de vente de nourriture de type dépanneur…

Andrée Martin Cela correspond à une volonté de répondre aux besoins des étudiants. Nous sommes là pour eux : nous existons par eux et pour eux. S’il n’y a pas d’étudiants, nous n’avons pas de raison d’être. Nous essayons de développer notre offre de service, de tester des choses et ils sont de plus en plus réceptifs. Nous devons nous adapter à leurs besoins, les dépanner, mais, en tant que coopérative, nous avons aussi un côté éducatif notamment en termes d’éducation à la santé, à manger sainement. Nous proposons donc des produits en conséquence comme les bananes plantain bio.

Le fait d’opérer sur un campus de petite taille créé-t-il un plus fort attachement à la Coop ?

Andrée Martin Oui pour certaines choses… La vie sociale se fait à l’ENA. En étant à l’Agora, nous sommes au cœur de cette vie sociale. Il y a des tables de ping-pong. Parfois, la radio étudiante… C’est vraiment le point central.

Josée Grégoire Les gens se connaissent tous à l’ENA. Ils y passent beaucoup de temps et sont très investis car les cours sont très exigeants. Les étudiants doivent être assidus : ils ne peuvent pas obtenir leur diplôme s’ils ne justifient pas d’un nombre donné d’heures de présence. Ce n’est donc pas comme un étudiant qui est au pré-universitaire et qui est juste de passage. Ici souvent, les gens viennent de régions différentes. Ils se créent un noyau d’amitié à l’ENA. De même pour les étudiants étrangers. Certains viennent du Maroc, de l’île de la Réunion, Tahiti ou encore de Chine car l’ENA crée des ententes avec des écoles ailleurs dans le monde spécialisées dans l’aéronautique.

Est-ce compliqué pour une coopérative d’œuvrer sur deux campus aussi différents ?

Josée Grégoire Non parce qu’il s’agit de la même entreprise et de la même institution. De plus, désormais, il y a une seule équipe de direction au niveau du Cégep. Avant, entre l’ENA et le campus de Longueuil, il y avait deux équipes distinctes. Ce n’est plus le cas.

Andrée Martin Malgré le fait qu’il s’agisse de la même coop, nous bénéficions, ici à St-Hubert, d’une marge de manoeuvre pour répondre aux besoins spécifiques de nos étudiants. De plus, entretenir de bonnes relations avec l’institution est une priorité pour nous. Josée, par exemple, en tant que directrice générale, est très impliquée dans la vie de l’ENA même si elle n’est pas présente tous les jours. Au quotidien, nous essayons de proposer des services de qualité. Par exemple, nous offrons un service de commandes spéciales sans frais.

Je pense que nous faisons la différence dans la vie des étudiants. Quand ils reviennent après leur parcours scolaire, ils reviennent tous à la coop et ils sont tous contents de venir nous voir. Quand cela fait dix ans qu’ils sont partis et que nous nous souvenons de leur nom, quelque part cela signifie que nous avons bâti de belles relations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :