Maus – MetaMaus

MausMetaMaus

Certaines œuvres d’art sont tellement novatrices, voire révolutionnaires pour leur époque, qu’elles en deviennent un jalon essentiel, un moment clé, un chef-d’œuvre incontournable, si ce n’est LE chef d’œuvre. Bref, il y a un avant et un après ces œuvres. On pourrait par exemple citer Citizen Kane pour le cinéma, Les Demoiselles d’Avignon pour la peinture, En attendant Godot pour le théâtre, Kind of Blue pour le jazz… En bande dessinée, l’album qui bouleversa le genre s’intitule Maus et son auteur s’appelle Art Spiegelman.

En quoi Maus est-il si important dans l’histoire du 9e art, et même plus généralement dans l’histoire de l’art ? En quoi Maus a-t-il changé la perception de la bande dessinée pour ceux qui l’ont lu ? En quoi Maus a-t-il démontré que la BD possédait un potentiel bien plus riche que ce que l’on avait imaginé jusque là ? Questions difficiles qui nécessiteraient un livre entier, auxquelles je vais néanmoins essayer de répondre. Tout d’abord, Maus traite du génocide des Juifs pendant la seconde guerre mondiale, à travers la vie de Vladek Spiegelman, père d’Art Spiegelman, qui a été déporté à Auschwitz en 1944. Un sujet qui n’avait jamais été abordé en bande dessinée auparavant, et pour cause : comment envisager qu’il soit possible de parler d’une telle tragédie avec de simples «petits Mickeys» ? Comment penser que cet art mineur, longtemps considéré comme un simple divertissement réservé aux enfants et aux lecteurs paresseux, puisse rendre palpable toute l’horreur de cette période ? Impossible ! Le résultat ne pouvait être que médiocre, voire insultant pour la mémoire des victimes. Pourtant, Art Spiegelman a magistralement réussit son pari, et son livre est maintenant considéré comme un classique de «la littérature de la Shoah», aux côtés de ceux de Primo Levi, Elie Wiesel, Anne Frank…

Pour y parvenir, Art Spiegelman a innové sur bien des points, élargissant ainsi les perspectives de la bande dessinée. Il a par exemple représenté les Juifs avec des têtes de souris et les Allemands avec des têtes de chat, ce qui permet une certaine distanciation par rapport au sujet, tout en faisant référence à la symbolique nazie qui assimilait les Juifs à des rats, mais aussi à la traque des Juifs d’Europe, aux BD et cartoon animaliers tels que Krazy Kat ou Tom et Jerry… Il a alterné le passé et le présent, mettant en scène ses relations difficiles avec son père, ce qui en fait un des pionniers de la bande dessinée autobiographique. Il a effectué un travail de documentation historique absolument colossal. Il a usé d’une mise en page élaborée.

J’ai écrit quelques lignes plus haut qu’il faudrait un livre entier pour expliquer en quoi Maus est une œuvre aussi importante. Or, ce livre est paru : c’est MetaMaus, un témoignage sur Maus par son propre auteur. Accompagné d’un DVD et de très nombreuses photos et textes tirés des archives d’Art Spiegelman, cet ouvrage très complet expose tout le processus de création qui a abouti à Maus. Un document absolument passionnant, qui permet de mieux comprendre et apprécier la richesse de ce chef-d’œuvre qu’est Maus. Et qui donne envie de le relire. Encore et encore.

Léonard Lavoyer

Maus
Art Spiegelman
Flammarion
49,95 $
MetaMaus
Art Spiegelman
Flammarion
49,95 $

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :